REBELLION Racing P4 and P5 at the 24 Hours of Le Mans 2019

Races
18 June 2019

At the end of a complicated race, Team REBELLION Racing finished the 87th edition of the 24 Hours of Le Mans P4 and P5. The FIA WEC Super Season is now over, REBELLION Racing finished vice-world champion LMP1 and first non-Hybrid Team!

Saturday, June 15, it was 3:00 pm when the start of the 87th 24 Hours of Le Mans is given. Gustavo Menezes and Bruno Senna are the first to start on track P4 and P6 at the wheel of the two Art Cars LMP1 designated by the famous artist RocketByz.

From the start, the American driver brought the car N. 3 in third position by overtaking the SMP Racing N. 11 and shortly P2 with the Toyota Hybrid N. 8.
The start of the REBELLION R-13 N. 1 race did not go as well as its sister car. After 50 minutes of racing, the car had to return to the pit due to a puncture of the right rear tire. For both REBELLION Racing cars, a fight started against the two SMP Racing prototypes for the podium. Advantage to the Russian cars at first, it was then the turn of the Swiss rebels to position the car N. 3 in third position at sunrise. Several race events came to stop the good dynamic of the crew N. 3 composed of Thomas Laurent, Gustavo Menezes and Nathanaël Berthon. First a crash of Laurent in the sixth hour of race, repaired however in record time by mechanics REBELLION (2min30 stop only)! A problem on the brightness number on the side of the car required an additional pit stop. Then three minutes penalty were first inflicted shortly before the 17th hour of the race (no respect for the use of tires). The car came out of the pit lane P4 just a few meters behind the SMP Racing N. 11. Twenty minutes later, a runway crash damaged the brakes. The car had to return to the box thirty minutes later for long minutes, seeing Andre Lotterer taking the place of the sister car in fourth position overall.

Bruno Senna and Gustavo Menezes entered the track for their final stint. They crossed the finish line in fourth and fifth positions respectively.
Despite serious stints from the six Rebel drivers and a very good technical support, several race facts have unfortunately not allowed to get the podium.
REBELLION Racing completed the FIA WEC Super Season Vice World Champion in the LMP1 category.

Alexandre Pesci, President and Owner of REBELLION Corporation
"This edition of the 24 Hours of Le Mans does not end as we would have liked. In spite of all the work done by the drivers and the whole team, some mistakes and a lot of bad luck make us cross the finish line at the out of the podium. Nevertheless, I would like to congratulate each member of the Team REBELLION Racing for the work provided throughout this FIA WEC Super Season which we stand out best LMP1 Privateer Team. Congratulations also to SMP Racing which did no mistake and made a race perfect."

Calim Bouhadra, CEO of REBELLION Corporation
"The Le Mans Week ends with beautiful fourth and fifth places overall. Congratulations to Toyota for their regularity throughout the Super Season and SMP Racing for its strong race, it is a deserved podium for them. We will work to come back even stronger now that the EoT is balanced... The REBELLION will be back!"

Bart Hayden, Team manager
"We had a quite difficult race today. The Team worked really hard to fix all the difficulties, the accident, some parts that had to be replaced but the Team put the cars back on track with minimum of delay, that is a really good thing. We have got both cars to the end of the race, it is a big achievement. For sure we had better liked to beat the SMP but they probably deserve the result today."

Gustavo Menezes, R-13 N. 3 driver
"Obviously not the result we wanted. We have been working very hard for a very long time and the car was magical to drive throughout the race. Many things against us today, the penalty and just small mistakes make us miss the podium. The pace was incredible, I think we were one of the only non-Hybrid that could sometimes keep up with the Toyotas and that is already a decent step. Really sad but that is Le Mans, we know it, it is never supposed to be easy and that is why I feel so great. We will be back!"

Thomas Laurent, R-13 N. 3 driver
"A little disappointed, we had bad luck and we also made mistakes. We had the pace to get the podium but SMP had an excellent race without mistake, they deserve their position."

Nathanael Berthon, R-13 N. 3 driver
"It's a positive weekend for the whole team because we showed that performances were good and the car was amazing. Sportingly, of course we would have liked to do better and we are disappointed to miss the podium."

André Lotterer, R-13 N. 1 driver
"The race was complicated, we had difficulties adapting to the car and the puncture deprived us of the podium."

Neel Jani, R-13 N. 1 driver
"A long race for us which started with a puncture. After that, the car was never the same anymore. P4 was the best we could do, maybe P3 with more pace. It was my eleventh start in a row at the 24 Hours of Le Mans. My first one was with REBELLION and my last (for the moment) is also with REBELLION. It’s like closing a circle and I would like to say thank you to REBELLION Racing!"

Results and chronos

Free practice
N. 1 - P (3:21.257)
N. 3 - P3 (3:19.960)

Qualifying session 1
N. 1 - P6 (3:20.297)
N. 3 - P3 (3:19.603)

Qualifying session 2
N. 1 - P4 (3:17.313)
N. 3 - P6 (3:18.884)

Qualifying session 3
N. 1 - P6 (3:16.810)
N. 3 - P4 (3:16.404)

24 Hours of Le Mans
N. 1 - P4 (3:20.605)
N. 3 - P5 (3:18.720)

 

The crazy Le Mans Week

The 24 Hours of Le Mans week ends after Team REBELLION Racing has once again marked the spirits throughout the most anticipated week of the year.

For this 2019 edition, REBELLION x RocketByz allowed to develop an unprecedented operation with two Art Cars and a REBELLION Timepieces watch designated by the International Artist of the Year Tomyboy.
Once again, thank you all for supporting the Rebells!

 

FRENCH - REBELLION Racing P4 et P5 aux 24 Heures du Mans 2019

Au terme d’une course compliquée, le Team REBELLION Racing termine au pied du podium des 24 Heures du Mans 2019.
À l’issue de la Super Saison 2018-2019, REBELLION Racing termine vice-champion du monde LMP1 et premier team non-hybride !

Samedi 15 juin, il est 15h lorsque le départ des 87ème 24 Heures du Mans est donné. Gustavo Menezes et Bruno Senna sont les premiers à débuter en piste P4 et P6 au volant des deux Art Cars LMP1 désignées par l’artiste RocketByz.

Dès le départ, le pilote américain donne le ton de la course en amenant l’auto N. 3 en troisième position aux dépens de la SMP Racing N. 11 puis deuxième en doublant la Toyota Hybride N. 8.

Le début de course de la REBELLION R-13 N. 1 ne se déroule pas aussi bien que sa voiture soeur. Après 50 min de course, l’auto doit rentrer au stand en raison d’une crevaison du pneu arrière droit. Pour les deux autos REBELLION Racing, c’est une lutte qui commence face aux deux prototypes SMP Racing. À l’avantage russes dans un premier temps, c’est au tour des rebelles suisses de positionner l’auto N. 3 en troisième position au lever du jour.

Plusieurs faits de course viennent malheureusement stopper la bonne dynamique de l’équipage 3 composé de Thomas Laurent, Gustavo Menezes et Nathanaël Berthon. D’abord un crash de Thomas Laurent en sixième heure de course, réparé toutefois en un temps record par les mécaniciens REBELLION (2min30 d’arrêt seulement) ! Un problème d’allumage du numéro sur le côté de l’auto nécessitera un arrêt supplémentaire. Puis trois minutes de pénalité infligées peu avant la 17ème heure de course (non respect de l’utilisation des pneumatiques en raison d’une erreur de Michelin). Elle ressort P4 à peine quelques mètres derrière la SMP Racing N. 11. Vingt minutes plus tard, une sortie de piste endommage les freins. L’auto devra rentrer au box trente minutes plus tard pour de longues minutes, voyant André Lotterer prendre la place de la voiture soeur en quatrième position du général.
Bruno Senna et Gustavo Menezes entrent en piste pour leur ultime relais. Ils passeront respectivement la ligne d’arrivée en quatrième et cinquième positions du classement général.

Malgré des relais sérieux de la part des six pilotes rebelles et un support technique de haut-vol, plusieurs faits de course n’auront malheureusement pas permis d’accrocher une tant espérée place sur le podium.

REBELLION Racing termine la Super Saison FIA WEC vice-champion du Monde de la catégorie LMP1.

Alexandre Pesci, président et propriétaire de REBELLION Corporation
« Cette édition des 24 Heures du Mans ne se termine pas comme nous l’aurions souhaité. Malgré tout le travail fourni par les pilotes et l’ensemble du Team, quelques erreurs et une dose de malchance nous font passer la ligne d’arrivée au pied du podium. Malgré tout, je tiens à féliciter chaque membre du Team REBELLION Racing pour le travail fourni tout au long de cette Super Saison FIA WEC dont nous ressortons meilleure écurie privée LMP1, un grand bravo aussi à SMP qui ont su déjouer les pièges et dérouler une course parfaite. »

Calim Bouhadra, CEO de REBELLION Corporation
« La semaine du Mans prend fin par de belles quatrième et cinquième places du classement général. Félicitations à Toyota pour leur régularité tout au long de la Super Saison et à SMP Racing pour sa course sans faute, c’est un podium mérité pour eux. Nous allons travailler pour revenir encore plus forts maintenant que l’EoT est équilibré… La REBELLION n’a pas dit son dernier mot ! »

Bart Hayden, Team manager
« Nous avons eu une course assez difficile aujourd'hui. L’équipe a travaillé très dur pour régler toutes les soucis rencontrés, l’accident, certaines pièces à remplacer, mais l’équipe a remis les voitures en piste dans les meilleurs délais, c’est une très bonne chose. Nous amenons les deux R-13 jusqu'à la fin de la course, c'est avant tout un grand exploit dans une course de 24 heures. Bien sûr, nous aurions aimé battre SMP racing, mais ils méritent leur résultat aujourd'hui. »

Gustavo Menezes, pilote R-13 N. 3
« Ce n’est évidemment pas le résultat que nous voulions. Nous travaillons dur depuis très longtemps et la voiture a été magique à conduire tout au long de la course. Plusieurs choses contre nous aujourd'hui, la pénalité et juste de petites erreurs nous font manquer le podium. Le rythme était incroyable, je pense que nous étions l’un des seuls non-hybrides à pouvoir parfois suivre le rythme des Toyotas et c’est déjà une belle performance. Vraiment triste mais c'est Le Mans, on le sait, ce n'est jamais facile et c'est cette raison que je me sens si bien maintenant. Nous serons de retour ! »

Thomas Laurent, pilote R-13 N. 3
« Un peu déçu, nous n’avons pas été épargné par la malchance et nous avons aussi fait des erreurs. Nous avions le rythme pour aller chercher le podium mais SMP a fait une excellente course sans encombre, ils méritent amplement leur place aujourd’hui. »

Nathanaël Berthon, pilote R-13 N. 3
« C’est un week-end positif pour toute l’équipe car nous avons montré que les performances étaient là et la voiture a été exceptionnelle. REBELLION a beaucoup fait parler ce week-end. Sportivement nous aurions bien sûr aimé faire mieux et nous sommes déçus d’être passés à côté du podium. »

André Lotterer, pilote R-13 N. 1
« La course a été compliquée, nous avons eu des difficultés à nous adapter à l’auto et la crevaison nous a privé du podium. »

Neel Jani, pilote R-13 N. 1
« Une longue course pour nous qui a débuté par une crevaison. Après cela, la voiture n’était plus jamais la même. P4 était le meilleur que nous puissions faire, peut-être P3 avec plus de rythme. C'était mon onzième départ consécutif aux 24 Heures du Mans. Mon premier était avec REBELLION et mon dernier (pour le moment) est aussi avec REBELLION. C’est comme boucler la boucle et je voudrais dire merci à REBELLION Racing ! »

La folle semaine du Mans

La semaine des 24 Heures du Mans s’achève après que le Team REBELLION Racing ait une nouvelle fois marqué les esprits tout au long de la semaine la plus attendue de l’année.

Pour l’édition 2019 des 24 Heures du Mans, l’opération REBELLION x RocketByz a permis développer une opération inédite avec deux Art Cars et une montre REBELLION Timepieces désignées par l’Artiste International de l’année Tomyboy.
Une nouvelle fois un grand merci à tous d’avoir soutenu les rebelles !

Résultats et chronos

Essai libre
N. 1 - P (3:21.257)
N. 3 - P3 (3:19.960)

Qualifications 1
N. 1 - P6 (3:20.297)
N. 3 - P3 (3:19.603)

Qualifications 2
N. 1 - P4 (3:17.313)
N. 3 - P6 (3:18.884)

Qualifications 3
N. 1 - P6 (3:16.810)
N. 3 - P4 (3:16.404)

24 Heures du Mans
N. 1 - P4 (3:20.605)
N. 3 - P5 (3:18.720)

Latest news

Share this news